Accueil > Actualités > Nos Actualités > Actualité Détail
Retour

Le Bagne de Nice

Le Bagne de Nice Aujourd’hui reconverti en galerie d’art, le Bagne de Nice fut autrefois un établissement pénitentiaire pour travaux forcés. Il est le bâtiment le plus ancien du port de Nice.
 
A la fin du 18 ème siècle, cet édifice, qui fut tour à tour un entrepôt,  un atelier de réparation, est devenu un bagne aux murs imposants et austères qui pouvait abriter jusqu’à 200 forçats !  Nice, est à cette époque rappelons le, savoyarde, l’autorité décide d’un bagne pour faire venir une main d’œuvre proche du chantier colossal du port. C’est un long bâtiment orienté nord-sud. Appelé « Lou Barri-Lonc » « le long mur »  en pierre apparente.
 Il en reste une maison cubique, en retrait du quai d’Entrecasteaux, entre les bassins des Amiraux et Lympia. Surmontée d’un clocheton, ponctuée de persiennes brique,  un ensemble voûté en rez-de-chaussée, où subsiste une lourde porte de bois et des ferronneries, témoins dissuasifs de ces temps de galériens.
La raison de la condamnation des forçats ?  Pour le plus souvent, ils étaient condamnés pour désobéissance,  désertion ou crimes de droits communs. Leurs conditions de détention sont déplorables. Ils dorment la nuit  les pieds enchaînés, dans des conditions d’hygiène inexistantes. Soulagent leurs besoins naturels sur place, dans des rigoles d’écoulement. Ils vivent dans des conditions atroces, subissent épidémies, brimades, brutalité des gardiens, châtiments entre eux, privations alimentaires... Ils meurent à tour de bras avant  souvent même l’expiration de leur peine.  Leur seul salut est la chapelle attenante au bagne. A leur mort, ils ont droit à une messe ! bien maigre et bref moment de reconnaissance, juste après on les jette dans la fosse commune ou directement à la mer.
 
La suppression du port franc en 1851 annonce la fermeture du bagne. Les derniers bagnards encore présents soit cette année là une soixantaine d’hommes et une dizaine de femmes sont transférés dans la nouvelle prison, l’actuelle maison d’arrêt de Nice. Transformé en caserne militaire jusqu’au 20 ème siècle, le Bagne perd son caractère carcéral au début du siècle suivant. Il faut ensuite attendre son acquisition par le Conseil Général des Alpes-Maritimes en 2012 pour que l’édifice trouve une nouvelle finalité. Un lieu de valorisation  artistique.
 
La galerie Lympia, tel le nom désormais de cette galerie d’art de 230 m2 a été financée pour sa rénovation à hauteur de 2,1 millions d’euros par le département des Alpes Maritimes. Un toit terrasse a été aménagé pour y installer et exposer des œuvres monumentales.
 
Un lieu emblématique de souffrance, d’abnégation qui devient aujourd’hui l’entre de l’expression de la liberté et surtout de l’ouverture sur l’autre et l’extérieur. Une galerie à visiter tant la qualité de ses expositions et des artistes sont misent à l’honneur.
 
Retour
Accès direct : Immobilier côte d'azur - Immobilier Beaulieu - Immobilier Eze - Immobilier Nice - Immobilier Villefranche sur Mer - Immobilier Saint Jean Cap Ferrat .
Accès direct villa : Villas côte d'azur - Villas Beaulieu - Villas Eze - Villas Nice - Villas Villefranche sur Mer - Villas Saint Jean Cap Ferrat
www.cap-ferrat-properties.com
Lundi 20 Novembre 2017 -  - © 2017 Administration identification GEMEA Interactive - Me désabonner de la newsletter